Lavie.bio

🎁Bonne fête aux grand-mères! LAVIE vous offre 10% de remise sur toute la gamme PURE avec le code promo “MAMIE10”

icone cv téléphone (+33) 4 42 92 79 84 Horaires d’ouverture
9h00-13h00
14h00-17h00

Les nitrates dans l’eau potable, anges ou démons ?

Table des matières
Nitrate eau du robinet

Les nitrates dans l’eau potable sont au cœur de nombreuses discussions. En France, la réglementation limite le taux de nitrates à 50mg/l. Mais au-delà des chiffres, quelle est la véritable incidence des nitrates sur notre santé ?

Les nitrates : définition, sources, bienfaits et méfaits

Les nitrates sont des substances chimiques naturelles et plus précisément des sels (ou des esters) de l’acide nitrique contenant l’anion NO 3. En termes simples, ils sont composés de l’élément azote (N) et de l’oxygène (O). Les nitrates sont naturellement présents dans l’environnement et sont également produits par des activités humaines.

Des origines naturelles

Les nitrates sont naturellement présents dans le sol, l’eau et certains aliments, en particulier les légumes à feuilles vertes comme les épinards et la laitue. Ils sont le résultat de la décomposition de matières organiques par des bactéries.

Chez l’homme, nos principales sources de nitrates sont l’alimentation végétale : Betteraves, laitue, épinards, pommes de terre, etc. Par exemple, consommer 50 g d’épinard apporte 250mg de nitrate, soit autant que 5 litres d’eau à 50 mg/l de nitrate.

Leur utilisation en agriculture

Les nitrates sont couramment utilisés comme engrais (sous forme de Nitrate de calcium, Nitrate de potassium ou encore Nitrate d’ammonium) dans l’agriculture parce qu’ils sont une excellente source d’azote pour les plantes.

Mais c’est que le bât blesse. C’est en effet l’agriculture intensive qui va exposer le côté sombre de l’usage des nitrates. En effet, l’agriculture moderne est un fléau pour l’environnement : il suffit d’une pluie forte derrière un épandage d’engrais pour enfouir dans les eaux souterraines le gros du contenu des engrais.

Pollution par les nitrates dans l’eau

Ainsi, l’excès de nitrates dans l’eau, souvent dû à un ruissellement agricole, est une préoccupation environnementale majeure. En effet, les concentrations élevées de nitrates dans l’eau peuvent conduire à la prolifération d’algues. La surabondance de ces algues entrainant des zones mortes où la vie marine ne peut pas survivre en raison du manque d’oxygène.

Notons par exemple que la grande quantité de nitrate que déverse le Brésil dans le fleuve Amazone met en danger les écosystèmes de la Martinique et la Guadeloupe. C’est un fait avéré, et une réelle catastrophe environnementale.

Par contre, l’ingestion de ce produit par le corps humain, dans des limites raisonnables, à comparer aux apports par les légumes, n’est nullement dangereux, bien au contraire.

Nitrates, environnement et santé : ne confondons pas !

Comme nous l’avons vu, si un excès de présence de nitrates dans un cours d’eau peut déclencher une prolifération d’algues vertes nocives pour les écosystèmes, l’ingestion de nitrates, à des doses comparables à nos apports végétaux, n’est pas nuisible. Au contraire, ils peuvent être bénéfiques pour notre organisme.

Les bienfaits des nitrates

C’est pourquoi, la science moderne considère plutôt les nitrates comme des amis (ne pas confondre avec les sels de nitrite, conservateur controversé de la charcuterie. Mais nous y reviendrons).

Par exemple, dans le corps humain, les nitrates sont convertis en nitrites, qui peuvent ensuite être transformés en oxyde nitrique, une molécule qui joue un rôle clé dans la dilatation et la relaxation des vaisseaux sanguins.

En fait, les bienfaits des nitrates sont tellement connus qu’on en a fabriqué des médicaments, disponibles par ordonnance ! Ils servent à soigner l’insuffisance cardiaque, l’hypertension ou à aider les sportifs à mieux respirer en altitude, et à apporter l’oxygène aux muscles.

Enfin, ils diminuent le stress, et font chuter la tension.

Cependant, il est important de se rappeler que tout est une question d’équilibre : des niveaux élevés de nitrates peuvent être nocifs, en particulier pour les nourrissons, car ils peuvent provoquer une condition appelée méthémoglobinémie. Mais en quantités modérées, ils ne sont pas nécessairement à éviter.

Nous vous renvoyons à ces 2 articles afin d’en apprendre davantage :

Les Normes OMS vs Les Standards Français

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) limite les nitrates à 50mg/l sans spécification particulière pour les enfants ou femmes enceintes. Pourtant, en France, ils sont perçus comme risqués pour les nourrissons de moins de six mois. Il est donc essentiel de souligner cette différence de perception.

Nitrates Vs. Nitrites

Comme nous l’avons vu, dans des concentrations raisonnables (et elles le sont pour ce qui est de l’eau du robinet en France), les nitrates en eux-mêmes ne sont pas directement toxiques.

Alors où se situe le danger ?

Les risques associés aux nitrates (no3) sont en fait ceux posés par les nitrites (no2), eux-mêmes formés à partir des nitrates sous l’action de bactéries.

Comme évoqué plus haut, dans le corps humain, une petite quantité de nitrates peut être convertie en nitrites. Ceux-ci peuvent ensuite réagir avec d’autres composés pour former des substances potentiellement nocives. Mais c’est surtout d’une certaine alimentation que viendrait le problème.

Utilisation des nitrites dans l’alimentation

En effet, les nitrites sont couramment utilisés comme agents de conservation dans l’industrie alimentaire, et peuvent se présenter sous différentes formes. Voici quelques-unes des formes les plus courantes :

  1. Nitrite de sodium : C’est l’une des formes les plus couramment utilisées dans l’industrie alimentaire. Il est souvent ajouté aux charcuteries pour sa capacité à prévenir la croissance bactérienne et pour donner une couleur rosée aux viandes. [vous les repérerez sur l’emballage avec le code E250]
  2. Nitrite de potassium : Bien qu’il soit moins courant que le nitrite de sodium, le nitrite de potassium est parfois utilisé comme alternative, notamment dans les aliments biologiques. [vous les repérerez sur l’emballage avec le code E249]
  3. Nitrites organiques : Certains légumes, tels que la laitue, les épinards et les betteraves, contiennent naturellement des nitrites. Lors de leur ingestion, ces nitrites peuvent être convertis en nitrosamines dans l’estomac, surtout en présence d’amines spécifiques.

Risques pour la santé associés aux nitrites

Il est essentiel de noter que, bien que les nitrites soient utilisés pour prévenir la croissance de bactéries dangereuses comme le botulisme, une consommation excessive peut être préoccupante pour la santé.

En effet, les nitrites, une fois formés, peuvent provoquer dans le sang la formation de « méthémoglobine », une version modifiée de l’hémoglobine qui ne peut pas transporter l’oxygène efficacement. Comme évoqué plus haut dans cet article, cela peut être particulièrement problématique chez les nourrissons sur lesquels une condition appelée “méthémoglobinémie du nourrisson” peut se développer.

Cependant, chez un adulte en bonne santé, l’acidité de l’estomac limite la croissance des bactéries, réduisant ainsi la production de nitrites. Par contre, les nourrissons sont davantage vulnérables à cause de la jeunesse de leur système digestif. Néanmoins, si la teneur en nitrates dans l’eau ne dépasse pas 50 mg/L, ce risque pour les bébés est jugé minime.

Comment réduire son exposition aux nitrites à l’échelle individuelle ?

En conclusion, si vous souhaitez coûte que coûte réduire votre exposition aux nitrates et aux nitrites, c’est du côté de votre consommation de viandes rouges et autres charcuteries qu’il va falloir se pencher !

Le site de l’ANSES (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) recommande 150 grammes de charcuterie par semaine et 500 grammes de viande rouge par semaine. https://www.anses.fr/fr/content/le-point-sur-les-nitrites-et-les-nitrates-en-10-questions

Comment supprimer les nitrates de l'eau du robinet ? (Même si c'est inutile...)

Nitrates dans l'eau du robinet

Alors que la présence de nitrates et de nitrites dans notre alimentation est acceptée, celle dans notre eau est souvent source d’inquiétude.

Ainsi, vous trouverez sur le marché nombre de produits vous promettant de vous débarrasser du ‘vilain’ ion nitrate de votre eau du robinet. Examinons de plus près 2 types de filtres à eau et leurs effets sur l’eau de votre robinet

Le cas des carafes filtrantes

Certaines carafes, par l’action de leur filtre, remplacent les nitrates par des ions sodium.

En effet, sachez que dans les filtres des carafes filtrantes, on insère des billes remplies de résine pour remplacer les nitrates par des ions sodium (du sel de table donc, déjà absorbé en trop grande quantité dans l’alimentation ultra-transformée !).

Bien sûr, on y réduit aussi le calcium de 90 %, qui est largement biodisponible dans l’eau et nécessaire à notre santé. Il permet par exemple de véhiculer les ordres du cerveau vers les muscles.

Évidemment, ces billes, chargées de nitrates, deviennent très difficiles à recycler. Elles ne le sont d’ailleurs généralement pas, car cela couterait trop cher.

À lire aussi : La carafe filtrante : une bonne idée ?

L’osmoseur

Un autre appareil dans la famille des purificateurs d’eau du robinet vous promettra l’élimination des nitrates de l’eau potable : l’osmoseur.

À lire aussi : Un osmoseur d’eau, pour quel usage ?

L’osmoseur est un dispositif utilisé pour purifier l’eau à travers un processus appelé osmose inverse. L’osmose inverse est le processus par lequel on force l’eau à travers une membrane semi-perméable afin de séparer et de retirer les impuretés, sels et autres contaminants présents dans l’eau.

Les molécules de nitrate, qui sont plus grandes que les molécules d’eau, sont empêchées de passer et sont donc retirées de l’eau. En général, un osmoseur va éliminer entre 90 % et 99 % des nitrates présents dans l’eau.

Le résultat est donc une eau déminéralisée (adieu les minéraux essentiels) et sans nitrate, qui sont bons pour la santé et dont la concentration de départ est tout à fait sûre et règlementée / contrôlée !

À lire aussi : Calcaire / ion calcium dans l’eau potable, toute la vérité !

Par conséquent, il est crucial de connaître les impacts des solutions que nous adoptons pour la purification de notre eau. Dans le cas des carafes filtrantes et de l’osmoseur, en cherchant à se débarrasser d’une substance prétendument nocive, on appauvrit la qualité de l’eau du robinet tout en aggravant son impact environnemental !

osmoseur pour se débarrasser des nitrates dans l'eau
Osmoseur

Modération et diversité !

Je conclus par une note de bon sens : une substance, les nitrates, qui est bénéfique (et indispensable) pour la santé fournie par nos légumes, ne peut que difficilement être dangereux quand il est absorbé sous forme liquide dans de la bonne eau.

Affirmer le contraire reviendrait à dire que la vitamine C contenue dans le chou est bonne, mais qu’absorber un comprimé de vitamine C serait dangereux…

En (bio) chimie, tout est une question de quantité, il ne faut abuser de rien, mais consommer des produits sains et variés, qui nous apportent de quoi construire notre corps et notre immunité.

À votre santé !

Pascal Nuti CEO de LaVie Purificateur d'eau

Article écrit le 28/08/2023 par Pascal Nuti – CIO Solable – Passionné d’énergie, je recherche constamment de nouvelles cibles d’amélioration, en explorant des chemins transversaux à l’aide de méthodes inédites.

Vous voulez rester à jour sur nos articles autour de l’eau ?

Inscrivez-vous ci-dessous à notre Newsletter
et obtenez -5% sur votre première commande !

Panier
Retour en haut