La Presse parle de nous | LaVie

🎁 Christmas gift: get 4 free glasses!

Presse

Find out what is being said in the press about LaVie

Nous avons conçu les purificateurs d'eau LaVie dans le but de répondre à votre besoin urgent : pouvoir consommer l'eau du robinet en toute confiance. Pensés pour toute la famille, LaVie PURE a toute sa place dans votre cuisine, LaVie 2GO vous suivra partout et LaVie PREMIUM mettra en valeur votre intérieur.  On parle de nous depuis le lancement de la marque LaVie : articles, tests ou entretien, retrouvez sur cette page ce qui se dit dans la presse à propos de LaVie.

Logo Régal

La carafe LaVie purifie sans filtre

La carafe LaVie purifie sans filtre

De l’eau pure au bon goût d’eau minérale sans bouteille plastique, ni filtre à charbon... c’est possible grâce à l’invention de deux entrepreneurs français qui préparent une petite révolution dans le monde de l’eau filtrée. Son nom ? LaVie...

Texte Eve-Marie Zizza-Lalu

La lumière peut purifier l’eau... Cette propriété est à l’origine de l’invention de Pascal Nuti et Saadi Brahmi, fondateurs de la société Solable qui commercialise les carafes LaVie. « Nous avions le projet de mettre au point des chauffe-eau solaires pour fournir de l’eau potable aux pays en développement, explique PascalNuti.
C’est ainsi que nous avons découvert les effets des rayons UV. Mais devant l’inertie desinvestisseurs, nous avons décidé de nous tourner vers un usage domestique pour l’Europe.»
En exposant l’eau au rayonnement du soleil pendant plusieurs heures, Pascal Nuti et son associé Saadi Brahmi découvrent que l’eau perd son goût de chlore. Ils mettent alors au point un procédéqui utilise la lumière artificielle pour produire le même effet en moins de temps. L’innovation est brevetée et reçoit, fin 2017, un award au CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, le fameux salon dédié à l’innovation technologique en électronique grand public... La commercialisation commence dès2018 grâce aux magasins Boulanger
qui parient sur la bonne idée. Le succès est au rendez-vous.

Comment ça marche ?
La carafe remplie d’eau du robinet est déposée dans un cylindre de métal anodisé. À l’intérieur, des LED reproduisent les UVA solaires et brisent les molécules de chlore qui, à leur tour, détruisent les polluants résiduels (pesticides, métaux lourds, etc.). «Notre système permet de préserver les oligoéléments dont nous avons besoin magnésium, potassium et calcium - s’enthousiasme Pascal Nuti. Il a aussi le grand avantage de n’utiliser aucun consommable. Il faut savoir que lesfiltres à charbon ne sont pas recyclables. Quant aux bâtonnets en charbon de bambou qui brûlentà 1900 °C en dégageant des goudrons toxiques, c’est une catastrophe écologique. »
Un pavé dans la mare de ses concurrents que l’entrepreneur ne se prive pas d’égratigner... Seule petite ombre
au tableau, le verre borosilicate à la transparence proche du cristal et qui supporte les chocs thermiques est préfabriqué en Chine. L’entrepreneur justifie ce choix par l’impossibilité de trouver un produit identique en France.
Bref, la bataille de l’eau filtrée s’annonce acharnée. Pot de terre contre pot de fer...

On aime
La simplicité d’usage
Le design très pur en harmonie avec la transparence de l’eau
Le goût de l’eau, légère et douce sans une ombre de chlore.

On aime moins
Sous l’effet desLED, l’eau augmente en température de 5°C. Si vous aimez l’eau fraîche, passageau frigo obligatoire.
Le cylindre purificateur doit rester branché sur une prise.

Carafe LaVie
99 € le kit purificateur + 1 bouteille de 50 cl,
179 € le kit purificateur + 1 bouteille de 1 litre,
19,90 € la bouteille supplémentaire de 1 litre.

Télécharger l'article en .pdf
Logo Nice matin

Économiser de l’argent, réduire sa consommation de plastique, tout en consommant une eau de bonne qualité.

Purifier l’eau du robinet en quinze minutes

Économiser de l’argent, réduire sa consommation de plastique, tout en consommant une eau de bonne qualité.
En seulement quinze minutes (en utilisant une technologie innovante, brevetée et exclusive, la photolyse du chlore par rayonnement UV-A), le purificateur LaVie débarrasse l’eau du robinet du chlore et de ses dérivés, de composés chimiques tels que certains pesticides ou traces de médicaments, des goûts et odeurs, tout en préservant 100 % des oligo-éléments.
Et, en plus, sans utiliser de filtre ou de consommable, puisqu’une prise de courant suffit (ou même simplement l’allume-cigare de votre voiture ou une batterie externe).
En plus, cette version nomade est idéale pour emporter au bureau ou même à la salle de sport.
> Purificateur d’eau LaVie, modèle 2GO. Prix : 99 €. En vente sur www.lavie.bio

Télécharger l'article en .pdf
Logo L'infodurable

Cette bouteille innovante purifie l’eau du robinet en 15 minutes

Une entreprise française propose sa solution pour rendre l’eau du robinet très pure et nous convaincre définitivement d’en finir avec les bouteilles en plastique !

Boire de l’eau du robinet ou en bouteille, que vaut-il mieux ? Pour éviter des millions et des millions de bouteilles en plastique jetées, l’eau du robinet semble être de loin la solution la plus écologique. Seulement, cette eau, systématiquement chlorée, peut ne pas être agréable à boire. Et si 97 % de la population boit une eau du robinet conforme du point de vue des pesticides, et plus de 97 % une eau sans aucune contamination bactériologique, selon l’UFC-Que Choisir, de nombreux ménages demeurent "alimentés par une eau non conforme sur au moins un critère de qualité, essentiellement pour cause de pesticides ou de contamination bactériologique", notamment. Pour les autres, des traces de pesticides et de médicaments peuvent par ailleurs être présentes, même de manière infinitésimale.

Face à cela, une entreprise française propose aux Français une solution pour revaloriser l’eau du robinet et lutter contre l’achat de l’eau vendue en bouteilles plastiques. "C’est la nature qui a inspiré LaVie, commente Pascal Nuti, co-inventeur de ce concept. En oubliant une bouteille remplie d’eau du robinet en plein soleil, nous avons découvert le procédé LaVie. Après une longue exposition au rayonnement solaire, le goût de l’eau du robinet est transformé : elle a désormais la finesse d’une excellente eau en bouteille ! Des répétitions de l’essai et des mois de recherches bibliographiques ont permis d’aboutir aux conclusions suivantes : obtenir une eau de meilleure qualité après exposition aux rayons du soleil n’est pas le fruit du hasard." De cette expérience est née chez l’entrepreneur l’idée de créer une technologie de purification de l’eau chlorée, et par la même occasion la fondation La Vie SUN, une association loi 1901 qui a pour vocation de donner accès à de l’eau de qualité pour tous, en particulier dans les zones où les populations en manquent.

Une eau très pure
Pascal Nuti, entouré d’une équipe de six personnes, a imaginé plus globalement une solution s’adressant à tous les consommateurs, et visant à transformer l’eau du robinet en eau très pure, aux qualités gustatives équivalentes à l’eau vendue dans le commerce, tout en la débarrassant des contaminants connus (chlore, traces de pesticides et de médicaments).

Celle-ci fonctionne simplement : il suffit de remplir la bouteille fournie avec l’eau de son robinet et de la glisser dans le purificateur. Les LEDS du purificateur s’allument alors automatiquement, avant de s’éteindre 15 minutes plus tard, quand l’eau est purifiée et prête à la consommation. Pascal Nuti explique : "Le purificateur agit sur le chlore contenu dans l’eau du robinet : celui-ci éclate sous le bombardement des UV-A et provoque une réaction en chaîne qui purifie l’eau de ses autres polluants. Les oligo-éléments sont quant à eux préservés à 100 % : la photolyse du chlore agit sur les molécules, les cassant en atomes. Les oligo-éléments étant des éléments simples, ceux-ci ne sont pas du tout impactés par le traitement."

LaVie versus une carafe filtrante, quelle différence ?
Selon le co-inventeur du concept LaVie, la différence tient principalement dans le goût de l’eau après traitement, en supprimant le chlore présent dans l’eau du robinet. Par ailleurs, les purificateurs LaVie fonctionnent sans filtre, ne nécessitent aucun entretien et ne génèrent aucun déchet, contrairement à une carafe filtrante. "Les filtres des carafes filtrantes peuvent être saturés, et donc polluer l'eau, et sont des nids à bactéries s’ils ne sont pas changés fréquemment, estime Pascal Nuti, s'appuyant sur ses observations, un rapport de Que choisir et un avis de l’Anses (l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire). Nos purificateurs fonctionnent sans filtre ni produit chimique ajouté : uniquement de la lumière !"

À noter que la durée de vie d’un purificateur LaVie est liée à celle des LEDS qui la composent, à savoir une dizaine d’années (données constructeur). Ils sont fabriqués en aluminium extrudé, un matériau très facilement usinable, selon Pascal Nuti, et qui se recycle très bien. La bouteille est quant à elle en verre borosilicate ultra-transparent qui permet la bonne pénétration des UV-A. 5000 exemplaires de celles-ci ont été vendus en 2020, pour un prix moyen de 189 euros.
"Nous avons obtenu en 2018 un Award au CES de Las Vegas pour le procédé éco-durable de traitement de l'eau, souligne Pascal Nuti. Nos produits sont fabriqués dans la province du Shandong (Chine) car nous n'avons pas trouvé à ce jour un industriel capable de fabriquer nos bouteilles en Europe ou même en France.

L'assemblage et le packaging se passent dans la même usine, pour limiter au maximum l'impact carbone de la production. Nous gardons bon espoir de rapatrier la production en Europe dès que possible."

Aller sur le site infodurable.fr
Logo La Provence

Le cas Solable

La jeune pousse de Lambesc, Solable, créée en 2015 par Pascal Nuti et Saadi Brahmi est une habituée des awards.
Le premier est décroché en 2017 pour sa solution LaDouche qui sera par la suite revendue pour devenir Quantia.
Mais le duo de serial entrepreneurs ne s’arrête pas là et récidive en 2018 avec un nouvel award pour LaVie, une solution de purification premium de l’eau du robinet sans consommable.
Le traitement se fait dans une bouteille en verre. Ce processus fonctionne grâce à un rayonnement électromagnétique contenu dans le spectre solaire invisible, les UV-A assuré par des leds.
Cette technologie brevetée, l’oxydation avancée par rupture homolytique, conserve tous les sels minéraux et oligoéléments contenus dans l’eau.
En 2020, Solable a conçu LaSource adossée à son purificateur d'eau du robinet qui a été déposé. Un moyen de s’attaquer au marché des fontaines à eau.
"Le CES, c’est bien pour se montrer, concède Saadi Brahmi. Mais il faut que la technologie suive pour rentrer sur le marché et convaincre les industriels et les financeurs."
G.V.L. 

Télécharger l'article en .pdf
Logo Nomade Urbain

Purificateur d’eau LaVie , l’idée cadeau du jour, la lumière au service de la pureté de l’eau !

Purificateur d’eau LaVie , l’idée cadeau du jour, la lumière au service de la pureté de l’eau !

Tic-tac tic-tac, le temps ne cesse d’avancer et encore en panne d’idée pour vos cadeaux de Noël ? Je vous propose un petit coup de main en vous suggérant quelques coups de cœur. Proposez donc une eau du robinet la plus pure possible et un objet design ? C’est la famille de Purificateur d’Eau LaVie où tout repose sur la lumière et les UV.

Purificateur d’eau LaVie, UV-A en action

Marre des bouteilles d’eau en plastique ? L’eau du robinet est en France de qualité et pourtant, elle contient parfois des résidus parfois discutables. Il existe de carafes filtrantes, mais pas toujours efficientes, si ce n’est pour enlever le goût du chlore parfois présent dans l’eau potable. L’eau en bouteille est une alternative, mais combien de tonnes de plastiques sont elles ainsi gâchées ?
Les purificateurs d’eau UV-A LaVie fonctionnent sans filtre ni entretien et vous permettent de purifier votre eau du robinet en 15 minutes. Ils utilisent la technologie de photolyse du chlore par rayonnement UV-A. Cela permet l’élimination du chlore, mais aussi une diminution importante des bactéries, des traces de pesticides et des contaminants pharmaceutiques. L’ensemble est totalement automatisé. Je place la bouteille dans le tube et le processus de 15 min démarre.
En ce qui concerne l’empreinte carbone liée à la fabrication du tube aluminium du purificateur d’eau UV, elle est compensée rapidement par rapport à l’usage de bouteilles en plastiques. Le purificateur est livré avec une bouteille de 1 litre au design moderne... LaVie propose la bouteille en plus à 19,99 euros.
LaVie est déclinée en 3 version, la 2Go la plus nomade (99 euros) avec le tube purificateur, le LaVie Pure (189 euros) pour la maison et le Lavie Premium (229 euros) plus design encore avec son coffret en bambou naturel. Disponible sur le site de l’entreprise ! 

Aller sur le site nomadeurbain.fr
Logo Voici

Quel cadeau offrir selon chaque signe astrologique ?

Aller sur le site Voici.fr
Logo ma famille zen

On a testé les bouteilles purifiantes LaVie

Et si cette année, pour Noël, vous offriez… de l’eau ! Oui, simplement de l’eau. Plate. Qui vient du robinet de votre cuisine. Mais une eau purifiée ! Voilà la belle idée que la jeune pousse française LaVie a développée : créer une bouteille qui purifie simplement l’eau du robinet. Nous l’avons testée pour vous.

Bouteilles purifiantes LaVie : comment ça marche ?

Le système est basé sur un procédé naturel généré par le soleil : la photolyse du chlore par rayonnement UV-A. La réaction entraine l’élimination du chlore (présent dans l’eau potable de nos villes comme de nos campagnes), mais aussi une diminution importante des bactéries, des traces de pesticides et contaminants pharmaceutiques. Sans filtre, ni entretien, ce système de rayonnement permet de purifier l’eau du robinet en 15 minutes.

Magique ? Presque ! S’il est toujours compliqué de juger de l’efficacité d’une telle technologie, nous avons testé une bouteille purifiante LaVie. Et l’on peut déjà vous dire qu’il nous a semblé que l’eau ainsi traitée avait un peu moins « le goût de l’eau du robinet ». Pour les autres principes de purification, il faut faire confiance aux argumentaires scientifiques avancées par cette jeune marque qui a particulièrement soigné le design de ses produits.

Notre avis après test

On reçoit sa bouteille dans un emballage en carton, sans autre forme de documentation (que l’on jette une fois lue…). LaVie est particulièrement sensible à l’optimisation des déchets, donc le minimalisme est de mise, et on évite les suremballages. Le mode d’emploi se télécharge donc via un QR code à scanner sur le carton contenant la bouteille. Mais le principe est vraiment simplissime.

Vous remplissez la bouteille en verre au robinet (on aime son joli bouchon en bambou). Vous la placez dans un étui qui est connecté à une prise électrique. Et hop ! Un bandeau de LED à l’intérieur s’occupe d’émettre un rayonnement UV-A qui purifie l’eau en quinze minutes seulement. On peut alors consommer cette eau « améliorée » sous 48h. Vous voyez comme c’est simple ! Et surtout, aucun consommable à acheter ensuite (cartouche, filtres, etc. comme pour d’autres produits concurrents qui utilisent le charbon actif, par exemple).

LaVie propose trois versions de bouteilles purifiantes. Une version nomade pour emporter sa gourde de 500 ml partout avec soi. Une version familiale avec une bouteille d’un litre, et une version « design » d’un litre aussi, mais livrée avec un plus bel étui en bois (les « classiques » étant en métal mais déjà très esthétiques…).

En voilà un chouette cadeau pour boire une eau plus pure, simplement et joliment !

Aller sur le site mafamillezen.com
Logo Home Fashion News

High-tech : le purificateur d’eau LaVie

LaVie, c’est la promesse d’une eau purifiée et d’une déconsommation des bouteilles plastiques.

LaVie est une solution imaginée à partir d’un procédé naturel : la photolyse du chlore par rayonnement UV-A des rayons du soleil. La réaction entraine l’élimination du chlore, mais aussi une diminution importante des bactéries, traces de pesticides et contaminants pharmaceutiques.

Sans filtre, ni entretien, il permet de purifier l’eau du robinet en quinze minutes. LaVie se matérialise en une bouteille transparente en verre borosilicaté, permettant le passage des UV-A, résistante aux chocs et à la chaleur, surmontée d’un bouchon en bambou naturel. Elle est présentée dans un étui accueillant comportant un bandeau de LEDs émetteur d’un rayonnement UV-A. Consommant infiniment peu d’énergie, le système permet, selon la marque, de traiter 500 litres d’eau pour 1 euro. Pour obtenir une eau pure en 15 minutes, il suffit de remplir la bouteille d’eau et de la déposer dans son support en forme de tube.

Aller sur le site homefashionnews.fr
Logo journal le Régional

LaVie : purificateur d’eau écolo

Purifier l’eau du robinet en 15 minutes, telle est la promesse du purificateur d’eau LaVie inventé par deux Lambescains qui ne manquent pas d’idées.

«L’EAU C’EST LA VIE». Ce slogan, c’est celui de Pascal Nuti et Saadi Brahmi, deux inventeurs lambescains qui ont créé un purificateur d’eau innovant. Son principe : utiliser la lumière produite par des Led pour réduire tous les contaminants chimiques contenus dans l’eau du robinet en les atomisant. Le tout en moins de 15 minutes et avec une prise électrique. Créé en 2017, LaVie a remporté dès l’année suivante un Award au célèbre Consumer Electronics Show de Las Vegas. «Lors de ce salon, notre innovation a séduit le groupe Boulanger qui nous a commandé 500 produits», explique l’un des créateurs Saadi Brahmi.
Écoulés en quelques semaines, ce sont alors 4 000 purificateurs qui ont été commandés par le groupe Boulanger en 2019. «Avec notre boutique en ligne et nos autres revendeurs, nous avons vendus plus
de 12  000 purificateurs l’an dernier».
Une progression importante que les deux associés ne veulent pas voir s’arrêter : «notre objectif pour 2021 est de réaliser un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. En 2020, nous avons réalisé 600 000 euros et 400 000 euros en 2019».
Pour y arriver, Pascal et Saadi, qui emploient quatre salariés, espèrent notamment introduire le marché américain. «Nous avons signé un contrat de distribution avec une société américaine pour livrer toutes les universités et magasins bio du pays. Cela représente un énorme marché. Mais nous allons commencer petit, avec dans un premier temps, 1  000 unités envoyées pour arriver à 20 000 en 2022». Autre projet à venir : équiper les grands groupes hôteliers Français. «Nous allons travailler avec un groupe luxueux, dont l’objectif est de limiter sa production de déchet. L’idée est donc de remplacer les bouteilles d’eau en plastique qu’ils installent dans leurs 1 800 chambres par notre purificateur».
Car au-delà du gain en qualité gustative, le purificateur LaVie promet de vous faire gagner de l’argent. «Pour un consommateur d'eau minérale, le coût du purificateur est vite amorti, car il suffit d’un euro d’électricité pour traiter 1 000 litres d’eau», dit l’entrepreneur.
Face à ces arguments ce sont également les magasins Leroy Merlin qui vont prochaine-ment commercialiser l’invention lambescaine.
Résultat, aujourd’hui, le purifi-cateur LaVie est vendu à 90% en France «et notamment en région parisienne où le goût de l’eau n’est pas très agréable», précise Saadi Brahmi qui a fait le choix de sous-traiter la fabrication de ses purificateurs en Chine. Il l’indique : «aucune usine euro-péenne ne peut nous fabriquer cette bouteille en borosilicat, qui a une transparence aux UV de 92%».
Car c’est bien une technologie innovante et exclusive, dont le brevet a été déposé, qui est utilisée : la photolyse du chlore par rayonnement UVA. «Nous sommes deux curieux qui aimons créer et qui sommes très attachés à l’environnement, c’est pour ça que nous nous sommes lancés dans ce projet. Il est nécessaire de protéger la planète, car en 200 ans, on a épuisé la terre, mais on peut se rattraper. En commençant par limiter sa consommation de bouteilles plastique par exemple», dit celui qui roule en véhicule électrique.
Alors après les bouteilles indi-viduelles, c’est le marché des fontaines à eau que les deux associés veulent attaquer. «Nous travaillons sur un produit ap-pelé LaSource, qui va utiliser le même procédé mais pour les bonbonnes d’eau».

Ils cherchent 1 million d'euro
Un nouveau projet qui pousse les deux Lambescains à ouvrir leur capital. «Nous voulons doubler notre staff l’an prochain, mais aussi financer de nouvelles analyses en laboratoire et déve-lopper notre nouveau produit, c’est pourquoi nous lançons une levée de fonds auprès de capitaux risqueurs». Autrement dit, les deux associés cherchent un million d’euro. Avis aux investisseurs.

SANDRINE BEAUPRÉ

Télécharger l'article en .pdf
Logo La Provence

Solable défie le marché des fontaines à eau 

"Rien n’arrête Pascal Nuti. Ni les difficultés techniques, ni les grands consortiums. Ce self-made-man, touche à tout et serial entrepreneur, a décidé cette fois-ci de s’attaquer au marché des fontaines à eau, en s’adossant à sa précédente innovation LaVie, une solution de purification de l’eau du robinet sans consommable. (Lire ci-dessous) "Notre actualité du moment, c’est l’innovation, plaide le cofondateur de Solable. Cet été, nous avons déposé un nouveau brevet inspiré des travaux effectués durant le Covid. Alors que je lançais une électrolyse, j’avais oublié de mettre la dosette de produits (sel et acide). Et au bout de dix minutes, je me suis aperçu que cela sentait le chlore. Mais comment avais-je pu en produire du chlore alors qu’il n’y avait pas de sel dans l’eau?"
Et d’ajouter : "Je me suis rendu compte qu’avec une quantité infinitésimale, on pouvait générer une quantité maximale d’eau de Javel. J’ai donc déposé un brevet sur le fait de chlorer n’importe quelle eau dans le monde avec une électrolyse de l’eau du robinet sans additif. Chlore que je fais ensuite disparaître avec le traitement LaVie.
"En clair, un procédé qui porte le nom de La-Source qui donne la possibilité de garantir la qualité sanitaire de l’eau en sortie et que le traitement a fonctionné correctement au niveau du goût et des odeurs.
Alors comment cela fonctionne ?"Cela va fonctionner avec une petite cellule d’électrolyse et se présenter sous la forme d’une fontaine à eau, poursuit Pascal Nuti. Nous entrons sur un nouveau marché. Vous voyez ces bonbonnes d’eau de 19 litres (L) (les plus utilisées dans le monde), c’est une pollution pour l’environnement. En générant du chlore, je peux effectuer un nettoyage automatique, grâce à ma cellule d’électrolyse. Vous savez, en France, il y a environ, 250 000 fontaines à
eau au format 19 litres. On ne change rien. On enlève la bonbonne de 19L et on pose notre produit à la place, une sorte de cylindre en plexiglas constitué de deux réservoirs."
L’électrolyse se passe dans le volume supérieur et un réservoir de distribution de 6L se trouve en bas. Le chapeau de la bonbonne contient toute l’électronique: "Les Led UVA vont flasher l’eau dans le réservoir de 3L avant qu’elle descende dans la partie distribution stockage, en fait on chlore et on déchlore l’eau. On enlève tous les inconvénients de la fontaine à eau, on a la garantie sanitaire et celle d’avoir tous les jours la même qualité que le premier jour. "Et ainsi il n’y a jamais de chlore dans l’eau de boisson, purifiée, sans goût et sans odeurs.
Geneviève VAN LEDE 

C’EST QUOI LAVIE?
LaVie est une solution qui transforme l’eau du robinet en eau minérale pure, à travers un processus inspiré par la nature. Le traitement se fait dans une bouteille en verre que l’on pose dans un écrin en bambou naturel pendant 20 minutes. Il n’y a aucun filtre, ni consommable.
La technologie brevetée -oxydation avancée par rupture homolytique- enlève le chlore et ses dérivés, conserve tous les sels minéraux et oligoéléments, supprime fortement les goûts et odeurs et réduit les traces de pesticides et médicaments. Ce processus fonctionne grâce à un rayonnement électromagnétique contenu dans le spectre solaire invisible, les UV-A. La bouteille, ainsi que le litre d’eau qu’elle contient, sont stérilisés de toute bactérie ou virus.

LEVÉE DE FONDS DÉBUT JANVIER
"Il faut grandir, gagner en crédibilité"
"On va équiper en 2020 12 000 foyers, explique Pascal Nuti, soit le double de l’année précédente. On prévoit de boucler 2020 à 800 000 euros de chiffres d’affaires, on avait prévu 1M€ mais le Covid est passé par là. On est déjà profitable, nos ventes équilibrent nos charges. Mais si on continue de se développer à cette vitesse, cela va être très long. D’où cette levée de fonds en equity. On a fait estimer la boîte le mois dernier, on espère lever 3M€ auprès de fonds de capital-risque."
L’objectif est de muscler l’équipe en la dotant entre autres d’un DAF et d’un directeur du marketing, soit au moins 5 personnes de plus. L’entreprise a déjà opéré une micro levée de fonds cet été : "Jean-Claude Deneuville a pris 10% du capital et est devenu business développer monde. Il est en train de signer un accord pour constituer une boîte et devenir notre bras armé aux USA, avec une exclusivité dans le monde universitaire et bio pour distribuer LaVie. On est en train de négocier un contrat qui aurait un minimum de8 000 produits."
Pénétrer un pays aussi grand, "c’est cher, c’est compliqué, rappelle ce patron iconoclaste. Il faut mixer les canaux, mais oui cela va marcher. Rien qu’avec cet accord et l’autre groupe de grande distribution où devrait être commercialisée LaVie (déjà en vente chez Boulanger), on espère tripler notre chiffre d’affaires l’an prochain. Nous aussi, il faut grandir, monter en sérieux, augmenter encore la qualité."
G.V.L.

Télécharger l'article en .pdf
Logo Le Parisien

Notre sélection high-tech pour une rentrée pas comme les autres

Purifier son eau du robinet
Ce purificateur d'eau surprendra vos visiteurs avec ses lumières bleues et vertes. Il suffit de remplir la bouteille d'un litre avec de l'eau du robinet et de la glisser dans ce tube en aluminium qui la détecte automatiquement. Des Leds à basse consommation produisent alors des UV qui éliminent les contaminants (bactéries ou chlore) en 15 minutes. C'est d'ailleurs la technologie utilisée par les robots nettoyants.

Le goût s'en ressent aussi, d'après nos différents tests sur plusieurs mois. Discret et lumineux, il s'intègre bien dans la cuisine.

> Purificateur d'eau PURE de LaVie (France), en vente à partir de 99 euros.

Aller sur le site Le Parisien
Logo Les Echos Entrepreneurs

R&D : Solable dépose des brevets pour mieux lever des fonds  

Les Echos Entrepreneur - 9 septembre 2020 

R&D : Solable dépose des brevets pour mieux lever des fonds 

En six ans d'existence, la start-up aixoise totalise 4 inventions brevetées. La dernière en date est un purificateur d'eau sans filtre qui ne nécessite ni consommable ni produits chimiques. Elle permet à Solable de préparer sa première levée de fonds, en 2021.
LaVie est belle pour Solable : en inventant le tout premier purificateur d'eau du robinet sans filtre ni consommable baptisé « LaVie », la jeune pousse du pays d'Aix s'est ouverte à un marché potentiel de plusieurs milliards d'euros. Plus écologique que l'eau en bouteille, dont les ventes ont atteint en 2018 environ 2,5 milliards d'euros en France, sa technologie de traitement de l'eau a même été récompensée lors du CES de Las Vegas en 2018. Et Solable n'en est pas à sa première invention. Lors de l'édition 2017 du CES, déjà, la start-up s'était distinguée avec sa douche qui chauffe instantanément . Projet depuis abandonné, tout comme deux autres inventions brevetées par Solable. Mais avec LaVie, Pascal Nuti, cofondateur et directeur de l'innovation, espère cette fois transformer l'essai.

Un investissement important
« Nous avons découvert la technologie par hasard, alors que nous travaillions sur un projet de pasteurisation de l'eau grâce à la concentration solaire, raconte Pascal Nuti. Nous avions laissé refroidir l'une des bouteilles exposées au rayonnement solaire et, quand nous l'avons goûtée sans faire attention, nous nous sommes rendu compte que son goût avait changé, ce qui n'était a priori pas possible. Après deux semaines de recherche, nous avons identifié comment cela s'était produit et un mois et demi plus tard, nous avons réussi à reproduire ce phénomène avec une lumière artificielle. En deux mois, nous avions un prototype. » Les quatre mois qui ont suivi ont servi à transformer ce prototype en produit industriel et donc commercialisable. L'eau du robinet est traitée grâce à un rayonnement électromagnétique que Solable a réussi à recréer de façon artificielle grâce à des leds. Bactéries, virus, traces de pesticides et autre chlore disparaissent tandis que les sels minéraux et les oligoéléments sont conservés.

Rapidement, les dirigeants de Solable, Pascal Nuti et Saadi Brahmi, décident de breveter leur invention comme ils avaient déjà pu le faire par le passé. Pascal Nuti est particulièrement habitué aux brevets : il en a déposé une vingtaine au cours de sa longue carrière de serial entrepreneur. « C'est une vraie décision pour une jeune entreprise qui démarre, car déposer un brevet, cela représente un coût non négligeable pour une start-up en phase de lancement, avec pas toujours un retour sur investissement derrière. Et ce, même s'il existe des aides », explique-t-il. Mais ce choix stratégique ne s'est pas fait au hasard.

Rassurer les futurs investisseurs
En effet, le dépôt de brevet rassure les éventuels investisseurs. « C'est très compliqué de lever des fonds sans brevet , analyse le cofondateur de Solable. Il apporte la certitude de ne pas être copié pendant le temps jugé nécessaire au déploiement de l'offre commerciale. Pour les investisseurs, il représente donc une forme de garantie avant même qu'ils aient besoin de comprendre l'invention. »

Or, lever des fonds est justement l'une des conditions de survie de beaucoup de start-up de la tech : sans ces soutiens financiers, impossible ou presque de passer à l'étape tant attendue de l'industrialisation pour préparer une commercialisation. « C'est d'ailleurs pour cette raison que notre invention LaDouche n'a pas fonctionné. Faute d'avoir réussi à trouver le million nécessaire pour la commercialisation, nous avons préféré abandonner », regrette Pascal Nuti.

Le brevet, nécessaire mais pas suffisant
S'il rassure les investisseurs, le brevet à lui seul ne permet pas de convaincre les investisseurs. En revanche, le business plan et la commercialisation finissent généralement de les persuader. « Etendu à l'international, le brevet permet de décupler la valeur de l'entreprise en intégrant dans le business plan de nouveaux marchés étrangers », poursuit Pascal Nuti. Surtout, c'est le début de la commercialisation de LaVie qui a permis de conforter Solable dans sa décision de lever des fonds.

Jusqu'à présent, la start-up qui emploie 5 salariés s'est financée seule, à l'exception d'un apport en 2016 de 620.000 euros de la part de l'accélérateur européen InnoEnergy , soit 12 % de l'actionnariat total de l'entreprise. Le reste se divise en parts égales entre Saadi Brahmi et Pascal Nuti. Mais avec la hausse constante des ventes de son produit LaVie, la jeune pousse prépare sa première levée de fonds pour 2021. Objectif : environ 2,5 millions d'euros pour industrialiser la production et inonder le marché. « Dès que vous avez prouvé que le produit est homologué et qu'il se vend, il n'y a plus de problème. C'est ainsi que cela se passe le plus souvent dans le hardware », résume le directeur de l'innovation. La première année de sa commercialisation en 2018, un millier de produits se sont vendus, puis 5.000 en 2019. 2020 et 2021 devraient encore voir les ventes progresser à 12.000 et 30.000 unités. En trois ans, le chiffre d'affaires de Solable a doublé chaque année, passant de 200.000 euros à 800.000 euros attendus sur 2020.

Aller sur le site Les Echos Entrepreneur
Logo Vital

C'est l'histoire de LaVie

Vital - 1 août 2020 - N°44

C’EST L’HISTOIRE DE LA VIE

L’eau, c’est la vie. Notre corps en est composé à 60 % et chaque jour il faut en renouveler près de 2,5 litres ! Si l’eau de source et l’eau minérale sont d’excellents choix pour notre santé, elles ne le sont pas pour la planète à cause de leurs bouteilles en plastique. Dans une démarche zéro déchet, mais 100 % oligo-éléments bons pour nos corps de sportives, on craque pour le dispositif LaVie. Ce purificateur d’eau photolyse le chlore, élimine le mauvais goût et les odeurs, stérilise et réduit les résidus de médicaments et pesticides contenus dans l’eau du robinet grâce au rayonnement UVA.
C’est simple et écologique, on est séduites.

Purificateur d ’eau, à partir de 99 €, LaVie,
sur Lavie.bio ou chez Boulanger.

Télécharger l'article en .pdf
Logo Le Figaro

L'eau c'est LaVie

L’eau c’est LaVie

OBJETS DU FUTUR
- Comment transformer l’eau du robinet en eau pure de qualité, sans filtre ni produit ajouté? Une start-up française a trouvé la solution.

Par Pierre Schellingen
Publié le 11 mai 2020 à 11:31, mis à jour le 11 mai 2020 à 11:31
La bouteille se glisse dans le cylindre pour une purification en 15 minutes.

Si 65% des Français consomment de l’eau du robinet, l’autre partie se tourne vers l’eau en bouteilles. Ainsi, 175 bouteilles sont vendues chaque seconde, soit 5,5 milliards par an. Vertigineux. Surtout si l’on sait que ces mêmes flacons, pour la plupart en plastique, vont au mieux être recyclés, au pire abandonnés dans la nature. Tout ce plastique représente évidemment des nuisances écologiques tant en émission de gaz à effet de serre qu’en transport. On dit que pour être correctement recyclée, une bouteille doit parcourir quelque 300 km…

Au-delà de l’aspect environnemental, il est utile de savoir que le prix de l’eau en bouteille est, en moyenne, de 0,14 € par litre contre environ 0,003 € pour l’eau du robinet. Ainsi, boire 1,5 litre d’eau du robinet par jour revient à 1,80 € par an.

Troisième argument, manutentionner des packs d’eau du supermarché à son domicile n’est pas l’opération la plus agréable. D’autant plus si vous habitez au sixième sans ascenseur.

Tout bien considéré, l’eau du robinet devrait avoir notre préférence. Si ce n’est, afin d’assurer la qualité bactériologique de l’eau distribuée, ce goût désagréable de chlore qui peut parfois nous faire changer nos projets.

Certains se retournent alors vers les carafes filtrantes équipées d’un filtre à charbon actif sous forme de cartouche à changer toutes les quatre à six semaines. Mais cela à un coût important à la longue. Et surtout, au niveau écologique, on retombe dans des travers dangereux. Elles peuvent en effet rejeter différents contaminants comme des ions argent, du sodium, du potassium et de l’ammonium dans l’eau. Sans compter qu’elles constituent le plus souvent de véritables nids à microbes.

Sans filtres ni consommables

Et si, pour purifier l’eau, on s’inspirait de la nature et plus précisément de l’action des UVA sur certaines substances présentes dans celle-ci. C’est l’idée qu’a eu Solable, une start-up française qui à travers la Cleantech veut participer à un monde plus respectueux de l’environnement. «Nous sommes les seuls au monde à aller aussi loin dans le domaine de la filtration de l’eau sans aucun filtre ou consommable», se réjouit l’un des fondateurs, Pascal Nuti. Pour cela, Solable a breveté une technologie qui agit sur les éléments nocifs contenus dans l’eau afin de les éliminer tout en préservant les éléments nécessaires au bien-être.

Le système est simple à mettre en place. LaVie est constituée d’une bouteille en verre borosilicate, spécialement traité pour supporter les chocs thermiques et mécaniques, et d’un tube en aluminium (ou un coffret selon le modèle) accueillant des leds visant au traitement de l’eau, à brancher sur le secteur. Rien de plus. Il suffit de remplir la bouteille au robinet et de la déposer dans le tube. Le processus démarre automatiquement, illuminant du plus bel effet l’eau à traiter et s’arrête 15 minutes plus tard. Il en coûtera 1 € d’électricité pour purifier 500 litres d’eau.

Ce système, basé sur la radiation UVA, doit permettre de «casser» les molécules de chlore tout en transformant la bouteille en POA (Processus d’Oxydation Avancé). Ce POA doit aussi permettre de traiter en profondeur le goût et les odeurs, voire d’autres polluants dissous de l’ordre des pesticides (glyphosate), de bactéries ou traces de médicaments, tout en préservant les oligo-éléments et le pH de l’eau. Santé !

Prix : à partir de 99 €

Aller sur le site Le Figaro
Logo santé magazine

4 carafes au banc d'essai

La plus high-tech : LAVIE PURE

Filtre : rayonnement UV-A
Contenance : 1L
Particularité : un purificateur d'eau dans une bouteille étanche qui ne nécessite l'utilisation d'aucun filtre, consommable, et d'aucun entretien.
Info pratique : compatible avec le lave-vaisselle !
Où l'acheter ? Chez Boulanger, sur Amazon, sur internet
Prix : environ 190 €

Télécharger l'article en .pdf
Logo La Provence

Ces startup qui inventent l'avenir

Solable, quand l'eau du robinet se purifie comme par magie 

Grâce à leur invention, la bouteille en plastique devient inutile et l'eau ne contient plus aucun produit chimique.

Entrepreneur né, Pascal Nuti a touché à divers domaines de l'innovation avant d'inventer, un peu par hasard, un purificateur d'eau nommé LaVie. Une bouteille révolutionnaire pour en finir avec les contenants plastiques et répondre aux besoins des populations n'ayant pas accès à l'eau potable. Implantée à la pépinière CleanTech de l'Arbois, la start-up se développe promptement. Rencontre avec cet inventeur autodidacte.

Comment est née l'idée de purifier l'eau ?
On a créé un concentrateur solaire tout simple qui ne coûte pas grand-chose. Avec cette pasteurisation solaire, on réglait ainsi le problème des bactéries. Sauf qu'en faisant les expériences de mise au point du produit, on a utilisé de l'eau du robinet alors que normalement c'est fait pour potabiliser de l'eau non potable. Un soir d'été, on a laissé plu-sieurs heures notre bouteille remplie dans notre concentrateur solaire. Mon associé l'utilise et me regarde en me disant quel' eau avait un goût différent. On a alors renouvelé le test pour se dire qu'on n'était pas fou ! On a eu le même résultat. Pendant deux mois, on a recréé ce processus solaire avec de la lumière artificielle. On a essayé toutes les lampes qui existent. Et on s'est rendu compte qu'avec les UV-A, ça fonctionnait très bien. De plus, il l'énorme avantage de ne pas être nocif, tout en accélérant le processus naturel. Il faut juste 15 minutes pour obtenir son eau purifiée, sans aucun danger. On a mis au point notre bouteille LaVie, déposé un brevet, et créé l'entreprise Solable en juin 2015.

Purifier de l'eau potable ou la rendre potable quand elle ne l'est pas ... Vous avez dû séduire beaucoup de monde ?
Au tout début, on avait la technologie mais on ne connaissait pas nos clients. On voulait créer une solution abordable de purification de l'eau pour les pays en voie de développement afin qu'ils aient de l'eau potable. Mais pour cela, il vaut mieux créer une fondation pour leur offrir la technologie. On vend aux particuliers et on cible désormais les collectivités qui sont obligées d'arrêter l'utilisation de bouteilles en plastique à usage unique. On louche aussi sur les hôteliers et restaurants. On a déjà des contacts avec un grand groupe hôtelier français.

Esthétiquement, vous avez fait évoluer le produit depuis 2018
L'an dernier, c'était une présérie, on avait forcé sur l'aspect esthétique. Quand l'enseigne Bolanger nous en a commandés 500 de plus pendant notre campagne de crowdfunding, on a du en fabriquer 1000 de manière artisanale. On a appris de notre erreur et depuis on a donc conçu un modèle plus facile à concevoir industriellement. Au départ, la bouteille était dans une boîte horizontale qui prenait de la place. On est allé vers le minimalisme avec un tube droit en aluminium dont l'empreinte carbone est neutralisée en 15 jours, incluant notre technologie brevetée. Il existe trois versions: LaVie 2GO (0,5L à 99€) pour se poser sur un bureau, LaVie PURE (1L à 189 €) et LaVie Premium (1L à 229 €) avec un habillage bambou.

L'enseigne Boulanger a passé commande avant la commercialisation ?
Ils nous ont passé commande quand nous étions au CES de Las Vegas pour présenter notre produit LaVie en 2018. Tout se passe là-bas. Si tu n'y vas pas, tu ne rencontres pas les politiques locaux, les grandes entreprises, etc. Alors que tu pourrais les voir en France, mais non. Il y a la moitié des Awards de la région Paca sur le Technopole de l'Arbois et on ne voit jamais personne de la Région sur place. J'essaie de les joindre depuis le mois d'avril. C'est complètement fou, mais bon...

Et au niveau financier ?
On s'en sort bien, mais pour conquérir le monde et réduire drastiquement les quantités de plastique, ce n'est pas possible avec 500 000 €. On compte sur une levée de fonds d'un million. On a vendu 500 bouteilles le mois dernier sans action de communication.

Quand on analyse l'eau après purification, il n'y a plus de bactéries ?
Tous les éléments chimiques ont été décomposés et il y en a beaucoup dans l'eau. Le premier c'est le chlore. C'est ce qui fait le goût et l'odeur des eaux du robinet. Le reste est souvent indolore et insensible, dont les traces de vaccins et sous-produits de traitement médical notamment animal, ainsi que les pesticides assez nombreux. Aujourd'hui il y a au moins une dizaine de polluants dans l'eau, toujours à des doses légales mais on ne connaît pas leur effet cocktail.

Comment supprimer le chlore ?
En faisant de la minéralisation, on casse l'élément chimique en petits morceaux. Le chlore décomposé devient de l'hydrogène, de l'oxygène et des chlorures, non toxiques, qui font, par exemple, la qualité des eaux minérales et du sel de table. Ces éléments séparés ne sont pas dangereux. C'est pareil pour le glyphosate, cassé en morceau, on se retrouve avec du soufre, du carbone, de l'hydrogène et autres molécules sans conséquence. En cassant la molécule, on transforme un élément nocif en élément positif.

Dans la bouteille, les molécules ne se "réadditionnent" pas ?
Le H et le O deviennent H2O mais tout ne se recombine pas. Une fois cassées, toutes les molécules n'ont pas cette capacité. On fait les essais scientifiques ici, à l'Arbois, au Centre européen de recherche et d'enseignement en géosciences de l'environnement (Cerege). On a récemment fait deux nouveaux tests : sur la carbamazépine (antiépileptique) et le diclofenac (antidépresseur). Ce sont des éléments que l'on retrouve beaucoup dans les eaux souterraines. C'est la raison de notre choix. Et avec notre technologie, on dégrade le deuxième à 100% et le premier à 60%.

La levée de fonds, c'est pour la recherche ?
30% y seront dédiés. Il faut écrire les équations de ce qu'on fait. Aujourd'hui on traite tout mais on doit le prouver. Donc on multiplie les études qui coûtent cher. Au début, on a fait une étude "eau potable" avant et après notre traitement. On a aucun sous-produit dangereux, on a toujours les sels minéraux et on a une dégradation du chlore de 90%. Notre but était alors atteint pour déposer le brevet. Aujourd'hui on cherche encore plus de composés pour aller plus loin.
En théorie, notre processus est capable de dégrader une goutte de pétrole. Tout élément chimique peut être dégradé à plus ou moins long terme. Pour l'eau, la dégradation des composés chimiques se fait en 15 minutes car notre technologie permet de recréer 6 fois la puissance UV-A du soleil. Notre brevet a du sens. On résout le problème de pollution et ce, peu importe la dose. Aux États-Unis, ils ont 3 milligrammes de chlore par litre, soit dix fois le taux de chlore autorisé en France. On passe à un temps de purification de 22 minutes seulement.
L'homme n'imaginait pas toutes les catastrophes qui découleraient de l'usage du plastique. On ne va pas revenir en arrière. On a un problème de quantité et il faut trouver des moyens immédiats de la réduire. Aujourd'hui il faut arrêter la source. Mais ça passe par une rupture d'usage. Avec notre système, plus besoin de bouteille plastique.

Propos recueillis par Laure GARETA
Bouteille LaVie en vente chez Boulanger, Amazon, Greenweez.com et boutique en ligne lavie.bio

Télécharger l'article en .pdf
Logo Les déjeuners éco La Provence

Les entreprises prêtent à limiter leur impact environnemental

Touche-à-tout, curieux, polyvalent, à 50 ans, Pascal Nuti a déjà à son actif plusieurs vies professionnelles. Autodidacte, il a été tour à tour photographe, créateur (une voiture électrique ultra-légère) et aujourd'hui chef d'entreprise. "Alors, oui au quotidien, on peut tous faire quelque chose pour la planète, avec des principes simples comme diminuer les déchets ou sa consommation d'énergie, plaide le patron de Solable. C'est très important, on obtient des résultats très rapidement même à l'échelle individuelle mais on peut aussi l'étendre à son entre-prise."

Pascal Nuti a mis au point un procédé révolutionnaire de traitement de l'eau. L'innovation se présente sous la forme d'une boîte en bambou dans laquelle se glisse une bouteille d'eau en verre.
Quinze minutes, le temps d'un traitement aux UV-A suffisent à purifier un litre d'eau. La Vie transforme l'eau du robinet mais également l'eau de forage, en eau pure, de la qualité d'une eau minérale. "On a breveté un système de purification de l'eau qui permet d'aller beaucoup plus loin que ce que fait une carafe filtrante, sans consommable et avec très peu d'énergie, explique Pascal Nuti. Cela évite d'acheter des bouteilles d'eau minérale et de consommer son eau du robinet de manière confortable. On s'attaque aux cocktails de polluants dissous que ne peut pas tuer un filtre à charbon actif On va pouvoir élminer les dangers sous-jacents. On enlève tout, le chlore, les odeurs, les polluants, la chimie"...

La jeune pousse a dû faire produire ses 10 000 bouteilles en verre en Chine : "En France et en Europe, c'est trop compliqué pour un aussi petit volume. Du coup, on a tout fait fabriquer là-bas pour limiter notre bilan CO2. Mais cela nous dérangeait de faire transporter tout en cargo, nous avons pris le risque d'utiliser le train, ce qui nous a permis de réduire par deux et demi notre impact écologique." Solable pousse très loin son raisonnement. Loin des emballages "énormes et brillants des smartphones", la jeune pousse a commandé des emballages en carton recyclé.

Maintenant la start-up s'attelle "à travailler sur la viralité'': "Nous serons dans 155 magasins Boulanger la semaine prochaine, 350 l'an prochain. On discute avec la plus importante chaîne de grands magasins espagnole et européenne, El Corte lnglès et on cible le groupe lkea. On a une nouvelle idée, un nouveau produit qui va sortir l'année prochaine qui s'appelle LIVe (la vie en suédois). On va se désolidariser de la bouteille, on va vendre un produit qui ne marchera qu'avec une bouteille lkea." 

Télécharger l'article en .pdf
Logo Forbes

Classement Des Jeunes Inventeurs De La French Tech

Aller sur le site Forbes
Logo Android

LaVie, convertire l’acqua del rubinetto in acqua pura in soli 15 minuti 

LaVie è un particolare depuratore disponibile in crowdfunding su Kickstarter che permette di convertire l’acqua del rubinetto in acqua pura e di alta qualità in soli 15 minuti. Si tratta di un convertitore che non richiede nessun filtro per funzionare poiché basato su un processo ispirato alla natura. Prima di iniziare a parlarvi delle caratteristiche offerte da LaVie, questo ha ricevuto il premio di CES Innovation Awards 2018 all’evento di Las Vegas che si è tenuto ad inizio mese.

Secondo quanto dichiarato dai produttori, LaVie permette di risolvere 2 problemi: fornisce acqua pura e di alta qualità ed è rivolta a tutte quelle persone residenti nei Paesi in via di sviluppo dove l’acqua potabile pulita non è molto presente.

LaVie: un pratico depuratore dell’acqua realizzato con materiali bio
Per ogni unità acquistata su Kickstarter, Solable, l’azienda produttrice di questo prodotto, si impegna ad offrire un’unità di LaVie Sun all’NGO. Si tratta di una versione che ha lo stesso potente trattamento di LaVie ma utilizza soltanto l’energia solare per funzionare.

LaVie può essere considerata una soluzione utile ed efficace per trasformare l’acqua del rubinetto in acqua potabile direttamente a casa vostra. Molti non sanno che il 66% dell’acqua minerale in bottiglia proviene dalla stessa fonte dell’acqua di rubinetto.

La differenza sta nel fatto che l’acqua del rubinetto contiene cloro. LaVie funziona in maniera abbastanza semplice. È necessario, infatti, posizionare una bottiglia riempita con acqua corrente nel dispositivo per far partire automaticamente il processo.

LaVie soltanto 15 minuti per trasformare l’acqua del rubinetto in acqua pura da bere
Entro 15 minuti, LaVie terminerà il processo entrando in modalità stand-by. Un segnale luminoso vi notificherà che è possibile estrarre la bottiglia d’acqua per iniziarla a consumare oppure togliere quella all’interno per inserirne un’altra. L’azienda sostiene che LaVie renderà la vostra vita più semplice, facendovi risparmiare tempo, energia e denaro.

Potrete, infatti, bere tranquillamente acqua pura e di alta qualità direttamente a casa vostra, non perdere tempo ad andare al supermercato, smettere di trasportare pesanti confezioni, vi farà risparmiare poiché l’acqua in bottiglia costa 300 volte in più di LaVie e non sarà più necessario utilizzare un filtro per filtrare l’acqua.

LaVie utilizza una tecnologia brevettata che elimina le molecole di cloro e rilascia potenti sostanze che distruggono batteri, virus, pesticidi, tracce di droghe e altro ancora. Questo duplice effetto, noto come purificazione radicale, permette sia la rimozione del cloro nell’acqua e dei suoi derivati che la pulizia di ciò che è invisibile all’occhio umano come ad esempio i pesticidi.

Il prodotto viene spedito assieme a una bottiglia di vetro rispettosa dell’ambiente
Il depuratore, insomma, ha lo scopo principale di purificare l’acqua del rubinetto e di attribuirgli un sapore puro, pur essendo molto più efficiente dei metodi tradizionali. La qualità del risultato finale è paragonabile all’acqua naturale che si può acquistare nei supermercati. L’efficacia di LaVie è stata dimostrata tramite diversi test condotti in laboratori indipendenti di terze parti.

L’intera bottiglia viene pulita ad ogni trattamento, quindi non dovrete preoccuparvi di lavarla sotto l’acqua. Il dispositivo viene spedito assieme a una bottiglia di vetro che sicuramente rispetterà l’ambiente dato che l’inquinamento degli oceani dalla plastica è uno dei problemi più importanti nel nostro periodo. Gli scienziati sostengono che, se continuiamo in questo modo, entro il 2050, gli oceani conterranno più plastica che pesce.

Basti pensare che un terzo di tutte le bottiglie di plastica finisce in natura e in particolare negli oceani. LaVie è stato realizzato utilizzando dei materiali bio ed ottimizzata per durare nel tempo. In particolare, Solable ha impiegato componenti a basso impatto quali vetro borosilicato, bambù naturale e LED UV a lunga durata prodotto da LG Innoteck.

Aller sur le site Android Caotic
Logo Le figaro

LaVie invente une nouvelle façon de purifier l'eau

LaVie invente une nouvelle façon de purifier l’eau.

La start-up Solable a mis au point un procédé qui permet de purifier un litre d’eau en 15 minutes grâce à des UV-A. La solution présente de nombreux atouts.

Par Elsa Bembaron
Publié le 16 janvier 2018 à 15:42, mis à jour le 16 janvier 2018 à 22:12


LaVie est une des pépites françaises croisées au détour des allées du salon de l’électronique grand public, le CES de Las Vegas. Loin de certains gadgets, cette start-up présente un procédé révolutionnaire de traitement de l’eau. L’innovation a la forme d’une anodine boîte en bambou dans laquelle se glisse une bouteille d’eau en verre. Quinze minutes, le temps d’un traitement aux UV-A (rayonnement solaire), suffisent à purifier un litre d’eau.

«Pour deux euros d’électricité par an, nous traitons 1000 litres d’eau» souligne William Viard, responsable de projet chez Solable, l’entreprise qui développe LaVie. Avec l’avantage de ne plus avoir à fabriquer, transporter des bouteilles d’eau en plastique, ni à subir leur impact sur l’environnement. Le procédé comporte de nombreux atouts. Les minéraux que l’eau contient sont préservés - et non filtrés comme ce peut être le cas avec d’autres techniques. «L’utilisation de rayons UV-A apporte de plus une garantie supplémentaire sur le maintien ou l’amélioration de la qualité bactériologique des eaux», souligne un rapport établi par le Professeur Nicolas Roche, chercheur au laboratoire de mécanique, modélisation et procédés propres (Université d’Aix-Marseille - CNRS - LM2P2).

Éliminer les goûts désagréables
«99,9 % des bactéries et virus sont tués, 90% des pesticides éliminés», précise William Viard. LaVie est toutefois impuissante face à la présence de boues, d’arsenic, d’excréments... qui rendent nécessaires une filtration mécanique dans certains pays où l’hygiène est problématique. La start-up estime que sa solution fonctionne dans la plupart des situations, à plus forte raison s’il s’agit simplement d’éliminer les goûts désagréables de l’eau du robinet dans un pays développé. LaVie vient alors directement concurrencer les carafes filtrantes, avec pour avantage de préserver les oligo-élements.

LaVie sera proposé sur Kickstarter à partir du 24 janvier pour 125 dollars (soit à moitié prix). La start-up s’engage à offrir un kit à une ONG pour chaque kit vendu. Les premiers produits devraient être livrés en juin. Ils sont fabriqués en Asie, mais assemblé dans la région d’Aix-en-Provence.

Aller sur le site Le Figaro
Logo La Provence

Solable, l'entreprise provençale qui purifie l'eau, récompensée à Las Vegas

Solable, l'entreprise provençale qui purifie l'eau, récompensée à Las Vegas

Pascal Nuti et Saadi Brahmi ont créé à Lambesc un coffret permettant de retirer chlore et bactéries de l'eau douce.
Dans ce coffret en bambou, un système de Leds projette des UV-A, purifiant ainsi l'eau du chlore et des bactéries.

C'est une invention qui laisse espérer un meilleur accès à l'eau potable dans le monde sur le moyen terme. De l'extérieur, il s'agit d'une simple boîte en bois, sur laquelle est gravée son nom : La Vie. Mais à l'intérieur se cache un procédé complexe, décrit comme "un projet de potabilisation solaire biomimétique". Pour résumer : une machine permettant de purifier l'eau en imitant la nature.

Ce sont deux Provençaux qui ont mis en place ce projet. Pascal Nuti, né à Marseille, et Saadi Brahmi, originaire d'Algérie. Les deux comparses sont particulièrement sensibles aux problèmes d'eau contaminée ou non potable que rencontrent des milliers de personnes dans le monde. Aujourd'hui développeurs en énergie renouvelable, ils ont fait de l'énergie solaire leur marque de fabrique, notamment avec le nom de leur société, Solable, condensé de "solaire" et "potable".

Deux prix au CES de La Vegas
Entourés de laboratoires et de spécialistes, Pascal et Saadi travaillent depuis des années sur la potabilisation de l'eau. Le projet LaVie n'est pas passé inaperçu puisqu'il recevra en janvier un prix au CES de Las Vegas, l'un des plus grands salons de l'électronique au monde. "Nous allons être récompensés des titres Ecodesign et Développement durable", expose fièrement Saadi. Ce n'est pas une première pour Solable, qui avait déjà été primée pour le produit La Douche, utilisant la chaleur des eaux usées pour chauffer l'eau de douche.

En soi, le principe de LaVie est simple : s'inspirer de la lumière du soleil pour retirer chlore et bactéries de l'eau potable, sans toucher aux sels minéraux et oligo-éléments. Un produit qui se veut plus efficace qu'une carafe filtrante. "Le soleil projette différents types d'UV, explique Saadi. Dans ce coffret, il y a une bouteille en verre stérilisée d'un litre. Vous la remplissez d'eau puis vous la placez dans la boîte. Pendant 15 minutes, des Leds vont projeter des UV-A qui vont casser les molécules de chlore. On obtient une eau de qualité minérale." Une eau donc plus propre qu'en sortant du robinet, et plus saine qu'une eau en bouteille qui pourrait être polluée.

Pour chaque coffret acheté, un offert à une ONG
Ce coffret, il peut être utilisé à la maison, puisqu'il se branche sur une prise. Si le prix n'est pas encore fixé, la boîte devrait être vendue aux alentours de 200€. Mais le but de LaVie n'est pas seulement de purifier l'eau de tout chlore, mais aussi de faciliter l'accès à l'eau potable dans les pays en développement. "Pour chaque boîte achetée, nous offrirons un produit à des ONG, mais celui-ci fonctionnera à l'énergie solaire" tient à préciser Saadi. Le but étant de développer des coffrets plus grands pour nettoyer de plus grandes quantités d'eau.

Pour fonctionner, même sur une eau contaminée, le processus nécessite du chlore. "Nous intégrons dans le coffret une pipette afin de rajouter du chlore, seulement une goutte par litre d'eau." Tout est donc prévu pour que des associations parviennent à distribuer de l'eau potable dans les régions qui en sont privées. "Nous avons fait beaucoup de tests bactériologiques et goûté l'eau, qui n'a plus du tout la même saveur après le processus" se targue le Provençal.

Pour l'instant, il n'existe que des prototypes du coffret La Vie. Saadi et Pascal espèrent une mise en vente dès 2018. Une campagne de crowdfunding sera ouverte dès le premier jour du CES, le 7 janvier.

Aller sur le site La Provence
Logo M6

Journal 12/45 - M6 - Mars 2021

Ecouter le replay sur YOUTUBE
Logo RCF

RCF - Février 2021

Ecouter le replay sur YOUTUBE
Logo France Info

France Info - Martinique 1 - Décembre 2020

Ecouter le replay sur YOUTUBE
Logo Europe 1

Europe 1 - Novembre 2020

Ecouter le replay sur YOUTUBE
Logo Ekopo

EKOPO - Novembre 2020

Ecouter le replay sur YOUTUBE
Logo Pytagus TV

PYTAGUS TV - Septembre 2020

Voir la vidéo sur Youtube
Logo BSmart

Smart Ideas - Juillet 2020

Voir la vidéo complète
Logo Sud Radio

Sud Radio - Mai 2020

Ecouter le replay sur SUD RADIO

Exclusive: discover our podcast "LaVie est belle"

It talks about our water purifiers of course, but also ecology, water resources, fuel, renewable energy and much more.

NOS MODÈLES

LaVie PURE - 1 litre
LaVie PURE - 1 litre
LaVie PURE - 1 litre
LaVie PURE - 1 litre
LaVie PURE - 1 litre
LaVie PURE - 1 litre

LaVie PURE - 1 litre

€179,00

Le modèle PURE est parfait pour une utilisation quotidienne. Son design en aluminium illuminera vos journées ainsi que toute la famille.

See in detail
Aluminium LaVie 2GO - 0,5 litre
Aluminium LaVie 2GO - 0,5 litre
LaVie 2GO - 0,5 litre
LaVie 2GO - 0,5 litre
LaVie 2GO - 0,5 litre
Anthracite LaVie 2GO - 0,5 litre

LaVie 2GO - 0,5 litre

€99,00

Emportez dans tous vos déplacements le modèle 2GO, la version nomade du purificateur. Idéal pour le bureau ou la salle de sport.

See in detail
English
English